Réouverture prochaine des écoles transformées en centres d’hébergement provisoires

Réouverture prochaine des écoles transformées en centres d’hébergement provisoires

Le Ministre de l’Éducation Nationale, Dr Nesmy Manigat a tenu une importante réunion, mardi 24 octobre 2023, au local de l’inspection Générale de l’Éducation Nationale, avec les directeurs des divers établissements scolaires transformés en centres d’hébergement provisoires aux déplacés des localités contrôlées par les gangs armés. Une date est désormais fixée pour la réouverture de ces écoles.

Malgré la réouverture progressive des classes entamées depuis environ un mois et demi, nombreuses écoles dans la région métropolitaine n’arrivent toujours pas à rouvrir leurs portes aux profits de leurs apprenants. Étant occupées par les déplacés notamment de Carrefour-Feuilles et Canaan, ces institutions scolaires sont à la traîne. Afin de pallier à ce problème qui paralyse davantage le secteur éducatif en Haïti, le titulaire du MENFP a rencontré les responsables de ces établissements scolaires afin de fixer une nouvelle date dans le mois de novembre prochain pour leur fonctionnement.

“Toutes les écoles qui sont actuellement en difficulté dans la région métropolitaine devraient fonctionner normalement à partir de novembre prochain” a déclaré M. Manigat à ces responsables d’établissements scolaires, en particulier. Il les recevaient au local de l’inspection Générale de l’Éducation Nationale, sis à Musseau.

Le Premier Responsable de l’éducation en Haïti se dit reconnaître que plusieurs efforts ont été faits afin d’étudier toute la complexité du problème. Ce qui n’a tout de même pas empêcher que ce dernier y demeure. Le numéro Un du MENFP a également estimé que des pas doivent être franchis afin de permettre aux écoliers, qui n’ont pas encore regagner leur salle de classe, de le faire ; de même que les enseignants affectés par la situation.

Prenant part aux discussions, certains directeurs d’écoles ont fait savoir au ministre de l’Éducation que toutes les dispositions doivent être prises. Ils ont aussi souligné que l’État jette un regard sur les activités des organisations non-gouvernementales et autres instances internationales qui encouragent les déplacés à rester davantage dans les centres éducatifs en apportant de l’aide humanitaire.

D’autres points ont été aussi abordés parmi les acteurs qui ont manifesté leur présence. Ils ont soulevé la nécessité de procéder au nettoyage des locaux des établissements scolaires transformés en centres d’hébergement provisoires ; de les mettre dans de bonnes conditions afin qu’ils puissent accueillir les élèves, les enseignants et autres personnels ; mais aussi de mettre à la disposition de ces institutions scolaires des matériels comme des chaises, des tableaux, des tables, des bancs, etc.

Une fois que les activités auront repris normalement, les directeurs d’établissement scolaires ont aussi sollicité d’autres accompagnement comme c’était le cas pour l’année académique 2022-2023.

LIRE AUSSI

PressLakay