République Dominicaine: le GARR dénonce une campagne de persécutions dirigée vers les migrants haïtiens

0 26

Dans une note, le Groupe d’Appui aux Rapatriés et aux Réfugiés explique que depuis l’intervention de la migration dominicaine à « Ciudad Juan Bosch » à la mi-mai où les autorités avaient affirmé avoir appréhendé 385 Haïtiens en situation irrégulière, il y a une chasse aux migrants haïtiens a été ouverte en République Dominicaine.

Des migrants haïtiens en République Dominicaine
Migrants haïtiens rapatriés par la République Dominicaine/ cp : GARR

Les travailleurs migrants haïtiens font actuellement l’objet d’une campagne de persécution à travers plusieurs provinces de la République Dominicaine. Ils sont pris en chasse dans les rues, leur quartier, sur leurs lieux de travail et même dans des hôpitaux.

En moins de deux semaines, le Groupe d’Appui aux Rapatriés et Réfugiés (GARR) a accueilli plus de mille sept cents (1700) migrants haïtiens à la frontière, dont 76 enfants. Ils étaient arrêtés, placés en détention puis rapatriés par les autorités dominicaines.

Environ une dizaine de femmes enceintes, dont une en phase de grossesse avancée, faisaient aussi partie des rapatriés. L’une d’entre elles raconte qu’elle a été appréhendée chez elle à Santo Domingo où elle vivait depuis près de onze ans. Cette mère de famille, enceinte de 8 mois, témoigne avoir été brutalisée, giflée à plusieurs reprises ainsi que son mari au moment de leur arrestation, a fait savoir le GARR.

Il encourage les autorités haïtiennes à engager un dialogue franc avec leurs homologues dominicains sur les questions migratoires afin de trouver ensemble une formule permettant de préserver les droits et intérêts des migrants.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More