République Dominicaine: pas moins de 300 enfants raptariés vers Haïti aux trois premiers mois de 2022

0 49

La république Dominicaine poursuit la chasse aux haïtiens. Et les enfants ne sont pas exempts de cette situation. Pas moins de 300 enfants dont 34 filles et 266 garçons ont été rapatriés au premier trimestre de l’année 2022 sur la frontière de Belladère. La fondation Zanmi Timoun tire la sonnette d’alarme.

Rapatriements des enfants haïtiens par la République Dominicaine

L’organisme de défense et de la promotion du droit de l’enfant « Fondation Zanmi Timoun » dénonce les conditions inhumaines dans lesquelles ces enfants sont rapatriés en Haïti.

Selon l’organisation, la majorité des filles sont arrivées enceinte et d’autres sont rapatriées sans leur enfant. De plus, les déportations se font dans des conditions extrêmement difficiles qui ne respectent en rien les traités internationaux relatifs au rapatriement et à la dignité de ces enfants, a poursuivi la fondation.

«Arrêtés, emprisonnés ils se plaignent souvent de la condition de détention, le non-accès à de l’eau potable, à la nourriture, etc. Ces enfants sont exposés à la faim et à la soif. L’endroit où ils sont enfermés dégage une odeur répugnante. Dépouillés de leurs biens, humiliés, ces enfants subissent les pires traitements par rapport à leur âge d’innocence», a fait savoir la fondation.

Elle dénonce la passivité des autorités haïtiennes qui n’ont rien fait pour freiner la situation. La fondation Zanmi Timoun demande aux dirigeants Haïtiens d’intervenir auprès du gouvernement Dominicain pour faire cesser les déportations massives des enfants.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More