Réunion entre le gouvernement et les autorités locales du Nord-Est sur la crise frontalière

Réunion entre le gouvernement et les autorités locales du Nord-Est sur la crise frontalière

Le Premier Ministre Ariel Henry s’est rendu, mercredi 6 décembre 2023, dans le Nord-Est du pays pour rencontrer les autorités locales sur la situation qui règne sur la frontière Haïtiano-Dominicaine. Plusieurs points ont été abordés entre les acteurs parmi lesquels des pistes pour la recherche d’une solution durable à la crise qui perdure entre les deux pays qui partagent l’île d’Haïti.

Le conflit diplomatique entre Haïti et la République Dominicaine, engendrée par la construction du canal sur la rivière Massacre à Ouanaminthe, continue de faire l’objet de débats parmi les citoyens avisés. La tension est à son comble entre les deux nations. Aucune activité n’est désormais possible entre elles. Durant la semaine écoulée, les autorités locales dans le département du Nord-Est avait détruit un marché frontalière dans la localité de Ponigo jugeant que des produits dominicains de mauvaises qualités y sont écoulés.

Afin de remédier à cette situation qui a trop duré, le locataire de la Primature, accompagné de plusieurs membres du gouvernement, a tenu, mercredi, une rencontre avec les responsables au niveau du département afin de trouver des solutions. Délégués, Vice-Délégués, maires, Directeurs départementaux, juges et commissaires du gouvernement, tous se sont entretenus avec les autorités au plus haut niveau de l’État sur la crise qui règne actuellement à la frontière.

Durant la séance de travail, le PM ainsi que les autres ministres présents ont réitéré la position du gouvernement quant aux droits des paysans de Ouanaminthe d’exploiter, équitablement avec la République voisine, les ressources naturelles binationales et ce, dans le strict respect des traités internationaux signés par les deux pays en la matière.

Parallèlement, le chef du gouvernement a exhorté les autorités de la commune frontalière à ne prendre aucune décision individuelle concernant les réponses à apporter à la situation qui y demeure. Il a appelé ces dernières à privilégier une approche collective et consensuelle, de concert avec le pouvoir central. Ce qui favorisera une meilleure harmonisation des actions à entreprendre.

Par ailleurs, le PM a réaffirmé sa volonté de garantir un meilleur contrôle des lignes frontalières. Il entend également reprendre les pourparlers avec les autorités de la République voisine en vue de normaliser les relations entre les deux pays qui partagent l’île d’Haïti.

LIRE AUSSI

PressLakay