Santé : “Une personne sur six dans le monde souffre d’infertilité” selon OMS

Santé : "Une personne sur six dans le monde souffre d'infertilité" selon OMS

Dans un rapport publié mardi 4 avril 2023, l’OMS a révélé qu’une personne sur six dans le monde souffre d’infertilité. Elle a déclaré que cette situation constitue “un problème sanitaire majeur” et a donc plaidé en faveur d’un accroissement de l’accès aux soins abordables et de haute qualité.

Santé : "Une personne sur six dans le monde souffre d'infertilité" selon OMS

L’infertilité constitue un problème de santé à travers le monde. Une grande partie de la population mondiale y est touchée. C’est ce qu’a annoncé l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) dans un rapport. En effet, l’OMS a révélé qu’une personne sur six dans le monde souffre d’infertilité.

“Une personne sur six dans le monde est touchée par l’incapacité d’avoir un enfant à un moment ou à un autre de la vie. Et ce, quels que soient leur lieu de vie et les ressources dont elles disposent”, a souligné le Directeur Général de l’OMS, le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus.

Selon l’OMS, Il s’agit d’un véritable “problème sanitaire majeur”, qui touche 17,8% de la population adulte des pays riches et 16,5% des pays à revenus faibles et intermédiaires.

Par ailleurs, l’organisation a plaidé en faveur d’un accroissement dans l’accès des soins abordables et a aussi appelé les gouvernements, à travers le monde, à développer des solutions pour la prévention, le diagnostic et le traitement de l’infertilité, y compris les technologies de procréation assistée telles que la fécondation in vitro.

“L’infertilité touche des millions de personnes et pourtant, le sujet est encore peu étudié et les solutions restent insuffisamment financées et sont inaccessibles pour beaucoup en raison des coûts élevés, de la stigmatisation sociale et de la disponibilité limitée”. a souligné le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus.

Il est à noter que le rapport ne se penche pas sur les causes médicales, environnementales ou autres de l’infertilité. Il ne se penche pas non plus sur son évolution au fil du temps. Cependant, il donne un premier aperçu de sa prévalence en analysant l’ensemble des études pertinentes de 1990 à 2021.

Le Directeur Général de l’OMS a aussi soutenu que ce rapport, qui est le premier du genre depuis dix ans, a révélé que l’infertilité ne fait pas de discriminations. Ce qu’il a d’ailleurs mis en exergue dans la préface. Il a également indiqué que ce dernier met en évidence un manque de données dans de nombreux pays, notamment en Afrique, en Méditerranée orientale et en Asie du sud-est.

Selon l’OMS, l’infertilité est “une maladie du système reproducteur masculin ou féminin, définie par l’incapacité d’obtenir une grossesse après 12 mois ou plus de rapports sexuels réguliers non protégés. Cette situation peut entraîner une détresse majeure, de la stigmatisation et des difficultés financières.

LIRE AUSSI

PressLakay