Société : La LIHFER sensibilise les femmes sur leur implication dans les affaires du pays.

0 86
Subscribe to our newsletter

L’implication des femmes dans les affaires publiques du pays notamment dans les postes de décisions en ce temps de crise était au centre d’une causerie organisée le mardi 20 avril 2021, par la Ligue Haïtienne des Femmes pour le Renouveau (LIHFER), autour du thème  » Que peut-on faire mesdames » . Une cinquantaine de femmes, issues de plusieurs secteurs de la vie nationale ont pris part à ce débat sous l’intervention de l’économiste Étzer Émile, a indiqué LIHFER .

  • LiHFeR
  • LiHFeR
  • LiHFeR
  • LiHFeR

La Ligue Haïtienne des Femmes pour le Renouveau a organisé le mardi 20 Avril 2021, une causerie entre femmes de plusieurs secteurs de la vie nationale sur la crise générale, autour du thème « Que peut-on faire mesdames». Intervenant : l’économiste Etzer Émile.

Environ une cinquantaine de femmes venant de tous les secteurs de la vie nationale ont pris part à ce débat notamment des universités, des partis politiques, des droits humains , des organisations de la société civile, des avocates du barreau de Port au Prince, du secteur privé, des médias etc.

Justa Gabriel a procédé à la mise en contexte en rappelant à l’assistance que leur dénominateur commun c’est AYITI, et les femmes doivent se former d’avantage pour investir tous les espaces décisionnels du pays.

Le professeur Etzer Émile a insisté sur l’implication des femmes en ce temps de crise et égalité entre hommes et femmes dans des postes de décisions. Et il a également intervenu sur la crise économique actuelle.

De son côté , Pedrica Saint- Jean, la coordonnatrice générale demande aux femmes de laisser les barrières sociales, idéologiques, religieuses pour penser Haïti, penser l’après crise sur ce que les femmes peuvent faire ensemble pour ne plus jamais revivre cette crise.

Un atelier de travail a été réalisé sur des thématiques différentes pour réfléchir sur la crise généralisée afin de proposer une sortie de crise. Au thème de cette causerie, un noyau a été créé pour finaliser ce document de propositions avec des représentants de : parti politique, université, organisation des femmes, droits humains, des médias et barreau d’avocats .

Une conférence de presse sera donnée dans les jours qui viennent par ce dit noyau afin de partager ce document avec le public et ces résolutions seront envoyées aux communautés nationales et internationales. Car, d’après madame Pedrica Saint Jean, les femmes ont leurs mots à dire dans toutes crises parce qu’elles représentent la majorité de la population et en sont les plus touchées.

Subscribe to our newsletter
Subscribe to our newsletter
Sign up here to get the latest news, updates and special offers delivered directly to your inbox.
Subscribe to our newsletter
Sign up here to get the latest news, updates and special offers delivered directly to your inbox.
Subscribe to our newsletter
Sign up here to get the latest news, updates and special offers delivered directly to your inbox.
Subscribe to our newsletter
Subscribe to our newsletter
Sign up here to get the latest news, updates and special offers delivered directly to your inbox.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Subscribe to our newsletter
Subscribe to our newsletter
Sign up here to get the latest news, updates and special offers delivered directly to your inbox.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More