Société/ Technologie: le smartphone comme une arme à double tranchant 

Société/ Technologie: le smartphone comme une arme à double tranchant 

Le smartphone est une avancée technologique qui permet à n’importe qui, n’importe où, de rester connecté avec ses parents et connaissances. Mais souvent, sa mauvaise utilisation peut provoquer des conflits et détruire des liens amicaux ou amoureux, de l’avis des Port-au-Princiens interrogés.

Société/ Technologie: le smartphone comme une arme à double tranchant 

L’expansion du téléphone portable est une avancée technologique dans le domaine de la communication très significative dans la vie des gens. Pour certains, l’utilisation de cet outil technologique dans les foyers est une bonne chose mais pour d’autres, il constitue une source de conflit familial.

Un jeune garçon rencontré dans l’aire du Champ-de-Mars confie qu’à cause de la mauvaise utilisation du portable, il a rompu sa relation amoureuse avec sa copine après plusieurs années. Il rapporte avoir peté les plombs suite à la découverte des nudes partagées entre sa partenaire et un autre jeune homme. 

De l’avis d’un étudiant d’une faculté de l’université d’état d’Haïti, la mauvaise utilisation d’un téléphone intelligent peut causer beaucoup de dégâts dans une relation amicale ou amoureuse, ce qui peut entrainer un problème psychologique chez les gens.

Mère de deux enfants, marchande de bouquins usagés à proximité de la Faculté d’Ethnologie de l’Université d’État d’Haïti , Jésumène croit que le téléphone portable ne pose pas de problème quand les membres de la famille se montrent compréhensifs l’un envers l’autre.

De son côté, Jacques, enseignant au niveau du secondaire, pense que les haïtiens ne prouvent pas qu’ils étaient prêts à accueillir la technologie car, dit-il, ils en font un mauvais usage.

En dépit d’une utilisation jugée mauvaise des téléphones portables en Haïti, et malgré les conséquences néfastes que cela peut entraîner, les gens ne cessent guère de s’en procurer. Selon plus d’un, les usagers devraient se former un peu plus.

LIRE AUSSI

PressLakay