Sport dopage:  Le gardien de l’Ajax, André Onana, a été suspendu pour 12 mois par l’UEFA après avoir échoué à un test de dopage.

0 45

La suspension est effective à compter du 5 février et s’appliquera à toutes les activités de football au niveau national et international.

Un contrôle hors compétition a trouvé du furosémide dans l’urine de l’international camerounais, mais Ajax affirme qu’Onana l’a pris « involontairement » après s’être senti mal, le joueur lui-même l’appelant « le résultat d’une erreur humaine ».

Dans la matinée du 30 octobre, Onana ne se sentait pas bien. Il voulait prendre un comprimé. Sans le vouloir, cependant, il a pris du Lasimac, un médicament que sa femme avait précédemment prescrit , a indiqué un communiqué de l’Ajax.

Le club a ajouté: « Onana a commis une erreur avec le produit et a pris par erreur les médicaments de sa femme, ce qui a finalement conduit à l’action de l’UEFA contre le gardien de but. L’instance disciplinaire de l’association de football a statué qu’il n’avait pas l’intention de tricher. Cependant, la Fédération européenne de football estime que, selon les règles antidopage en vigueur, un athlète a le devoir à tout moment de veiller à ce qu’aucune substance interdite ne pénètre dans l’organisme. « 

Onana a publié une déclaration sur Instagram vendredi après-midi, affirmant qu’il espérait revenir jouer peu de temps après s’être battu pour prouver son innocence.

Il a déclaré: « Je veux juste préciser que tout était le résultat d’une erreur humaine. J’ai pris un médicament contenant une substance interdite par l’AMA pour une simple aspirine. Le médicament prescrit à ma petite amie et je l’ai pris à tort pour une aspirine parce que l’emballage était presque identique, ce que je regrette profondément.

Je dois dire que je respecte l’Instance d’appel de l’UEFA, mais je ne partage pas sa décision sur cette affaire. Je la considère excessive et disproportionnée, car l’UEFA a reconnu que c’était une erreur involontaire. Tout le monde sait que je vis vie très saine, et depuis que j’ai commencé ma carrière sportive, j’ai toujours été fermement contre l’usage du dopage et je condamne toute conduite antisportive.

J’ai 24 ans et au cours des dernières saisons, j’ai eu la chance de jouer presque toutes les minutes à la fois pour l’Ajax et pour mon équipe nationale, étant nommé meilleur gardien de but en Hollande ces quatre dernières années et en Afrique les trois dernières. Je tiens à dire que je n’ai pas besoin de recourir au dopage pour améliorer encore ma carrière sportive.

Je vais faire appel de la décision devant le Tribunal arbitral du sport (TAS) pour prouver mon innocence et effacer mon nom. J’espère être bientôt de retour sur le terrain pour faire ce que j’aime et aider mes coéquipiers. Je tiens à remercier L’Ajax et l’équipe nationale du Cameroun pour leur soutien et leur confiance en moi.

Robinson JEROME

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More