Sport | Quatre ans de suspension requis par le parquet italien antidopage contre Pogba

Sport | Quatre ans de suspension requis par le parquet italien antidopage contre Pogba

Le parquet italien antidopage a requis une suspension de quatre ans contre l’international français, Paul Pogba qui évolue à la Juventus de Turin. Celui-ci a été contrôlé positif à la testostérone en août dernier.

Le verdict se faisait attendre après que le champion du monde a été contrôlé positif à la testostérone lors de son test antidopage, en août dernier. D’après ce qu’a rapporté la Gazzetta dello sport, jeudi 7 décembre 2023, le milieu de terrain qui vacille désormais entre séquestration et blessures à répétition, pourrait écoper d’une suspension de quatre ans en ce qui a trait à toutes activités liées au football. C’est ce qu’a requis le Parquet italien antidopage à son encontre.

Après avoir été contrôlé positif à la testostérone, une hormone stéroïdienne, du groupe des androgènes qui développe les muscles, après le match de la 1re journée de Serie A Udinese-Juventus (0-3) où il était resté sur le banc, le milieu de terrain français de la Juve avait été suspendu, le 12 septembre dernier, à titre provisoire par l’Agence italienne antidopage (Nado) pour « violation des articles 2.1 et 2.2 pour la présence des substances prohibées suivantes : métabolites de testostérone »

La contre-expertise de l’échantillon B avait bel et bien confirmé, le 6 octobre dernier, la présence de métabolites de testostérone. Donc, les quatre ans requis par le parquet antidopage correspondent à la sanction prévue pour dopage en l’absence de négociation de peine.

Le joueur qui avait refusé catégoriquement cette option, ce qui explique son éloignement des terrains durant deux ans, sera jugé devant le Tribunal national antidopage. C’est ce qu’a souligné le journal italien.

LIRE AUSSI

PressLakay