Sports : Quatrième titre de Grand Chelem pour Naomi Osaka.

0 39

La Tennis-Girl Haitiano-Japonaise Naomi Osaka vient d’être sacrée championne du tournoi de Grand Chelem ce samedi 20 février 2021. La japonaise s’est imposée en deux Set à zéro sur Jennifer Brady (6-4,6-3,).

Après avoir arraché le billet de la grande finale Jeudi dernier contre l’Américaine Serena Williams, la Japonaise à seulement 23 ans vient de décrocher son quatrième titre de Grand Chelem. En un peu moins d’une heure et demie, Naomi a remporté cette finale sur la 22e du classement mondial, en corrigeant l’Américaine Jennifer Brady en deux Set (6-4, 6-3). Un rythme très stable pour Naomi Osaka, six(6) victoires en six (6) matchs.

Dans son entretien au tribunal après la finale, Naomi a remercié les membres de son équipe qui pour elle, sont comme une famille et en a profité pour leur également dédié le sacre.

« Je tiens à remercier mon équipe, je suis avec eux depuis trop longtemps. Nous avons été en quarantaine ensemble et pour moi ils sont comme ma famille, ils sont avec moi pendant les entraînements, les matchs, les discussions nerveuses avant mes matchs je les apprécie vraiment, alors celui ci est pour vous », a exprimé Osaka.

Très fair-play Osaka remercie aussi son adversaire Jennifer Brady.

 » Je tiens à féliciter Jenny, nous avons joué dans les demi finales de l’US Open, donc il y a quelques mois et j’ai dit à quiconque voudrait écouter que vous alliez être un problème – et j’avais raison ! ».

« Je tiens à vous remercier les gars, [les fans], merci d’être venus et d’avoir regardé… Je n’ai pas joué mon dernier grand chelem avec les fans, donc avoir cette énergie signifie vraiment beaucoup, merci, merci d’avoir ouvert vos cœurs et vos bras vers nous et c’est sûr que je sens que jouer un grand chelem en ce moment est un super privilège… Alors merci pour cette opportunité », a t-elle ajouté.

Un deuxième titre à l’Open d’Australie pou la Japonaise qui espère encore continuer cette aventure. À 23 ans Naomi Osaka veut garder la statue dominante dans l’histoire du tennis féminin.

Maxime Louissaint.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More