Sud d’Haïti:  » Nos cocotiers meurent « , crient des cultivateurs

0 46

Les cocotiers se font rares. Dans le Sud du pays, lieu de production par excellence de ce produit, les habitants sont aux abois. En plus du Cyclone Matthieu qui a dévasté de nombreuses plantations, des insectes empêchent la production normale des cocotiers. Si rien n’est fait le Sud risque de perdre cette plantation qui faisait dans le temps sa force économique.

Dans le Sud d’Haïti, les cocotiers meurent

 » Depuis mon enfance, je n’ai jamais remarqué un tel phénomène. Les cocotiers qui autrefois pouvaient donner plusieurs dizaine de cocos, sont détruits non pas parce qu’ils sont tombés mais sont desséchés et incapables de produire comme à l’ordinaire. Nos cocotiers deviennent désormais des palmiers. C’est un véritable problème que mes paysans tentent de comprendre depuis des années », explique Evens Cyril, cultivateur.

« Autrefois, au Marché de la Croix des Bossales, le grand Sud était le véritable pourvoyeur de ce produit pour la capitale haïtienne. Cette tradition meurt. Les madan Sara ne trouvent presque rien alors que très peu d’années avant, cette culture était un atout pour les paysans », dit t-il.

« Ce sont les cocotiers qui aidaient les parents à répondre aux besoins de leurs enfants. Leurs scolarité au moment des sècheresses où les habitants sont en désarroi, les cocotiers sont l’unique moyen des parents de Saint-Louis du Sud pourqu’ils puissent répondent aux besoins de leurs familles.

Précisions d’un agronome

Le problème existe bel et bien confie l’agronome Dumas Emmanuel. Il souligne que le virus était là bien avant selon les précisions de l’agronome, face aux changements climatiques les espèces qu’ils nourrissaient sont disparues au fil des années.

Et pour sauver sa peau, ils attaquent les cocotiers et les empêchent de produire comme d’habitude, soutient-il.

Cependant, l’agronome note que mis à part les virus qui entravent la production dans le Sud, le vieillissement de certains cocotiers peuvent aussi contribuer à leur non production.

À la question que le pays voisin serait à l’origine de ce phénomène en vue d’exporter ses cocos vers Haïti, l’agronome dit n’être pas au courant mais confirme que les cocotiers sont en voie de disparition. Il appelle en ce sens le ministère de l’agriculture a adressé au plus vite le problème en vue de sauver la situation.

Le Ministère de l’agriculture est saisi de la question selon nos informations. Car en 2020, un cadre du MANDR avait évoqué la présence des insectes mais aucune mesure n’a été prise en vue de résoudre le problème.

Le spécialiste de la maladie des plantes, l’agronome, lors d’une interview autour de la question avait laissé entendre que les virus qui affectent les cocotiers peuvent être traités et plusieurs méthodes sont possibles en ce sens mais le problème demeure. Va t-on continuer à perdre ceux qui restent ?

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More