Technologie : Instagram annonce de nouvelles mesures pour lutter contre l’extorsion sexuelle

Technologie : Instagram annonce de nouvelles mesures pour lutter contre l’extorsion sexuelle

Instagram a annoncé, jeudi 11 avril 2024, la mise en place de nouveaux outils visant à protéger les jeunes et lutter contre l’extorsion sexuelle. Il s’agit d’une fonctionnalité qui brouillera automatiquement la nudité dans les messages directs.

Alors que l’extorsion sexuelle prend une proportion telle sur les plateformes de médias sociaux, ces derniers commencent à mettre en œuvre des mécanismes pour lutter contre celle-ci. En effet, Instagram, du groupe Meta, a déclaré jeudi dans un article de blog qu’il testait une fonctionnalité pour lutter contre les escroqueries sexuelles et d’autres formes d’abus sexuels.

Il faut souligner que l’extorsion sexuelle, ou sextorsion, consiste à persuader une personne d’envoyer des photos explicites en ligne, puis à menacer de rendre les images publiques à moins que la victime ne paie de l’argent ou ne s’engage davantage dans d’autres faveurs à caractère sexuel. Cette situation qui prend de l’ampleur sur les réseaux sociaux concerne généralement les adolescents.

Instagram a expliqué que les escrocs utilisent souvent des messages directs pour demander des « images intimes ». Pour contrer cela, il commencera à tester une fonction de protection contre la nudité pour les messages directs. Celle-ci brouille toutes les images contenant de la nudité. Parallèlement, il rendra plus difficile pour les criminels de contacter les adolescents.

Il faut aussi mentionner que ces nouvelles mesures annoncées par la plateforme de médias sociaux survient suite aux nombreuses critiques à l’endroit de cette dernière ainsi que d’autres reprochées de ne pas faire assez pour protéger les jeunes.

Lors d’une audience, au Sénat, en début de l’année, le patron du géant américain Meta, Mark Zuckerberg avait présenté ses excuses aux parents des adolescents victimes d’extorsion sexuelle. Il avait promis de prendre des mesures pour stopper ce phénomène.

Cependant, les mesures annoncées et qui seront bientôt mises en application ne concernent qu’Instagram et ne prendront pas en compte les autres réseaux sociaux de la plateforme à savoir Facebook et WhatsApp.

LIRE AUSSI

PressLakay