« Tôt ou tard l’opposition finira par renverser Jovenel Moïse », confie Schiller Louidor

0 3

fb img 15801422431178376 478336169 - PressLakay - Haïti

À l’instar des autres leaders de l’opposition politique qui ont réagi à la suite des déclarations du secrétaire d’État américain Micheal Pompeo exigeant au gouvernement haïtien de publier un calendrier pour fixer clairement les dates des prochaines échéances électorales, le docteur Schiller Louidor demande à l’administration de Donald Trump de lâcher le président Jovenel Moïse.

Invité ce lundi 27 janvier 2020 sous les ondes de la Radio Méga, Schiller Louidor l’un des porte-paroles du secteur démocratique et populaire, a promis de relancer les mobilisations antigouvernementales pour trouver enfin dit-il, la démission du président Jovenel.

« Les mobilisations vont reprendre bientôt. Nous n’accepterons jamais un voleur et un corrupteur de la trempe de Jovenel Moïse à la tête de l’État haïtien. La position du gouvernement ne va rien changer quant à notre détermination pour renverser l’inculpé. Tôt ou tard nous finirons par renverser Jovenel Moïse. Dans les jours à venir, la population sera informée des nouveaux mots d’ordre. », a-t-il déclaré en lançant une mise en garde à ceux qui seraient en passe de trouver un entente avec Jovenel Moïse pour former un quelconque gouvernement d’union nationale.

Concernant l’appel à l’organisation des élections lancé par Michael Pompeo, secrétaire d’État américain, le militant politique l’a rejeté d’un revers de main en soulignant que le pays n’a pas un problème d’élection aujourd’hui. « Tout ce qui peut débloquer la situation actuellement, passera nécessairement par la démission de Jovenel Moïse. Avec ce dernier à la tête de l’État haïtien, des élections ne sont pas possible. » a-t-il indiqué.

RICHEMOND Johnson

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More