Une idée de la situation actuelle à la frontière Haïtiano-Dominicaine depuis sa fermeture

Une idée de la situation actuelle à la frontière Haïtiano-Dominicaine depuis sa fermeture

Comme l’avait annoncé le Président dominicain Luis Abinader, toutes les frontières terrestre, maritime et aérienne sont fermées, depuis 6h:00, ce vendredi matin. En absence de toutes activités commerciales habituelles, l’armée surveille la zone afin de faire respecter la décision. C’est ce qu’a indiqué un correspondant de la Radio Télévision Métropole, Sylvestre Fils Dorcelus.

Depuis 6h:00 ce matin, la dernière décision prise par les autorités dominicaines a été adoptée. La frontière au niveau de Dajabón comme à tous les autres principaux points frontaliers est restée fermée. En ce qui concerne les activités commerciales qui se mènent d’habitude, le journaliste de la Radio Télévision Métropole, qui se trouve sur les lieux, en donne une idée de la situation.

“À première vue, on peut voir que les trois barrières de la frontière du côté haïtien sont fermées de manière que de celui de la République voisine. Ce qui montre effectivement que la frontière est fermée.” a-t-il indiqué.

“Pour un vendredi qui est habituellement un jour de marché, on peut sentir au niveau de la frontière à Dajabón-Ouanaminthe que quelque ne va pas puisque d’habitude la grande rue est toujours comblée de monde qui achète des denrées alimentaires alors qu’aujourd’hui les tonnelles sont restées vides ” a poursuivi le journaliste qui soutien que le commerce est à l’arrêt total.

Parallèlement, M. Sylvestre a souligné que quelques marchands ont pu se présenter sur les lieux par le biais d’une autre barrière surveillée d’habitude par les agents de la POLIFRONT qui ne sont pas présents sur les lieux. Cependant, ils ne peuvent pas traverser de l’autre côté de l’île.

“Depuis une heure de temps que je sillonne les lieux, j’ai pu identifier trois ou quatre commerçants haïtiens au niveau de la barrière habituellement surveillée par les agents de la POLIFRONT qui ne sont pas présents” a dit M. Sylvestre.

“J’ai demandé à quelqu’un stable dans la zone, il m’a dit que ces derniers s’étaient manifestés aux premières heures sans demeurer sur place. Ce qui est certain c’est qu’une cinquantaine des agents de BSAP, aidés par une unité d’une agence de sécurité de l’ASEC de Maribahoux, surveillent [en permanence] les travaux de canalisation de la rivière Massacre. Par moment, les agents de la POLIFRONT leur rendent visite ” a-t-il déclaré à l’émission “Le Point”.

Par ailleurs, le journaliste a fait savoir que trois hélicoptères de l’armée l’armée dominicaine sillonnent constamment leur territoire afin de contrôler toutes activités “interdites” sur la frontière.

Une idée de la situation qui sévit actuellement au niveau de la frontière qui sépare Haïti de la République Dominicaine. Est-ce qu’elle restera ainsi tout au temps que les autorités des deux pays ne trouvent pas une solution? Qu’adviendront-t-elles des activités habituelles menées sur la frontière ? Jusqu’à maintenant, personne ne sait.

LIRE AUSSI

Leave a Comment

PressLakay