URGENT : le Conseil de Sécurité de l’ONU autorise le déploiement d’une mission internationale de sécurité en Haïti

Flash Dernière heure

Le Conseil de Sécurité des Nations Unies a approuvé, lundi 2 octobre 2023, la résolution qui autoriserait le déploiement d’une mission internationale de Sécurité en Haïti, dirigée par le Kenya. Avec 13 voix pour et 2 abstentions, le verdict est tombé en faveur de l’intervention d’une force non-onusienne, d’une durée de un an, qui soutiendra la PNH dans sa lutte contre l’insécurité.

Après plusieurs mois de pourparlers ; après plusieurs rencontres avec des acteurs tant nationaux qu’au niveau de la Communauté internationale, tout semble se décider finalement. En effet, annoncé depuis la semaine dernière, le Conseil de Sécurité des Nations Unies s’était réuni, ce lundi après-midi, sur le dossier d’Haïti. L’enjeu, les membres doivent admettre si une mission internationale de sécurité sera finalement déployée sur le sol haïtien ou pas. Sans grande surprise, la résolution 2699 qui renseigne sur la forme de l’intervention dans le pays a été approuvé.

Le document a été reconnu par treize pays membres du Conseil tandis que deux autres à savoir la Chine et la Fédération de Russie se sont abstenus. À souligner que la réunion a été présidée par le Brésil.

Selon plusieurs spécialistes qui suivent de près la situation d’Haïti, le vote constitue une victoire pour l’administration Biden qui a réussi à obtenir l’approbation de l’ONU après avoir échoué dans sa demande auprès du Canada à prendre le leadership de la mission internationale. Ces derniers pensent aussi que c’est une victoire pour le Secrétaire Général des Nations Unies, Antonio Guterres qui a multiplié, depuis, les rencontres afin que les Grandes Puissances penchent sur la situation lamentable et déplorable qui sévit actuellement sur la terre de Dessalines.

“Beaucoup d’entre nous se sont mobilisés pour faire tout ce que nous pouvons sur le plan bilatéral (…) Mais Haïti a besoin d’un effort plus ambitieux, holistique et concerté de la part de ses partenaires du monde entier et que de nouveaux partenaires se mobilisent pour apporter leur aide à ce moment critique de l’histoire d’Haïti. » a déclaré lundi un haut responsable de l’administration avant le vote.

“Contrairement aux missions internationales précédentes déployées en Haïti, la MMSS n’est pas une mission onusienne.” a souligné la Cheffe du BINUH, Maria Isabel Salvador qui a réagit tout de suite après le verdict.

À noter que la résolution, rédigée par les USA et l’Équateur, avec la participation du Kenya favorise le déploiement d’une force multinationale en Haïti. Désormais, celle-ci peut être déployée. Il ne reste à connaître la date précise. Répondra-t-elle aux exigences ?

LIRE AUSSI

PressLakay