Véhicules enlevés à Malpasse: le Mouvement Unifié déplore la passivité de l’état

0 2
CP: site RTVC

Alors que le président Jovenel Moïse et le premier ministre de facto Jean-Michel Lapin ont promis cette semaine des mesures d’accompagnement à la PNH pour contrecarrer le phénomène de l’insécurité qui sévit dans le pays, cinq véhicules ont été enlevés avant-hier mercredi par des civils armés à Malpasse dans la commune de Ganthier, département de l’Ouest du pays dans l’arrondissement de la Croix-des-Bouquets.

Face à cette situation qui défraie la chronique et surtout qui inquiète les transporteurs et les passagers haïtiens, le coordonnateur général du mouvement unifié des transporteurs haïtiens, Duclos Benissoit est monté au créneau pour dénoncer la passivité des responsables de l’Etat haïtien qui, selon lui, n’a rien fait pour améliorer la situation.

Selon lui, des mesures de sécurité urgentes devront-être prises et adoptées du côté du gouvernement haïtien pour essayer une fois pour toute de freiner ce phénomène qui met en péril, la vie des citoyens à travers les différentes contrées de la république.

« Le président Jovenel Moïse et le premier ministre Jean-Michel Lapin doivent prendre en compte ce qui est entrain de se passer dans le pays c’est extrêmement grave et alarmante. Cette situation n’est pas normale. Mercredi dernier à Malpasse, 5 véhicules ont été enlevés dont 2 Nissans patrol, 1 Prado et camion de marchandises. » A déploré au micro de la Radio Métropole, Duclos Benissoit, coordonnateur général du mouvement unifié des transporteurs haïtiens qui par ailleurs a demandé aux chauffeurs de respecter le prix fixé par les responsables des différents syndicats de concert avec le Ministère du Commerce et de l’Industrie.

RICHEMOND Johnson

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More