Viol d’une fillette en RD : la Chancellerie haïtienne condamne et exige que justice soit faite

Violence sexuelle

La Chancellerie haïtienne a réagit au viol d’une fillette haïtienne de quatorze ans par un agent dominicain de la migration.

En effet, dans un communiqué publié, samedi 13 avril 2024, la Chancellerie haïtienne se dit indignée de la nouvelle et a condamné avec véhémence l’acte portant atteinte à la dignité humaine. Elle en a profité pour réclamer justice pour la victime.

Parallèlement, la Chancellerie a fait savoir que des instructions ont été passées à la représentation diplomatique haïtienne en terre dominicaine pour que la victime et les parents reçoivent toute l’assistance nécessaire.

Il faut rappeler que le viol s’est produit, vendredi 5 avril 2024 à Bávaro, dans la province Altagracia, en République dominicaine.

“Le crime a été commis sous la personne de la fillette, en entrant par effraction dans son domicile, sous prétexte d’un contrôle de documents en l’absence des parents.” a retracé le responsable de la diplomatie haïtienne.

Ce dossier de viol d’un agents dominicain de la migration n’est pas le premier en terre voisine puisqu’en septembre de l’année dernière un acte de ce genre avait fait scandale quand la ressortissante haïtienne Stephy Graph avait été violée par un agent dominicain de l’immigration au sein même de l’aéroport international Las Americas. Ce, en présence de son fils de 4 ans.

LIRE AUSSI

PressLakay