Violences à Jérémie, Sorel Jacinthe accuse le sécurité de l’ancien sénateur Maxime Roumer

0 1

fb img 15704668179436325807560782 - PressLakay - Haïti

Lors de la dernière journée de mobilisation du vendredi 4 octobre organisée dans la ville de Jérémie, département de la Grande-Anse, plusieurs individus qui exigeaient la démission du président Jovenel Moïse, ont été atteint de projectiles.

Selon le sénateur de la Grande-Anse Sorel Jacinthe, un agent de sécurité de l’ancien sénateur de Maxime Roumer dont son nom n’a pas encore été révélé aurait tiré sur au moins six personnes lors d’une manifestation populaire pour réclamer le départ du président Jovenel Moïse.

Intervenu ce lundi matin sous les ondes de la radio Méga au sujet de ces accusations lancées contre lui par le sénateur Sorel Jacinthe, Maxime Roumer ancien membre de la 49e législature a rejeté d’un revers de main les déclarations du dirigeant du parti Inite Demokratik qui a accusé son agent de sécurité qu’il serait l’auteur de cet acte.

« Actuellement, je n’ai pas d’agent de sécurité. Les déclarations de Sorel Jacinthe sont fausses et il est en pleine campagne électorale car son mandat arrive à terme », a déclaré, le recteur de l’université de la Grande-Anse qui affirme avoir identifié l’individu qui a tiré sur les manifestants dans la ville de Jérémie mais il garde le droit de ne pas révéler son identité.

Contacté par la radio Méga pour recueillir ses impressions suite à l’intervention de l’ancien sénateur Maxime Roumer, Sorel Jacinthe ancien proche du président Jovenel Moïse qui avait décidé de regagner l’opposition politique suite au constat de l’échec de la présidence, demande à Maxime Roumer de révéler le nom du présumé auteur de cette tuerie si vraiment cela n’a rien à voir avec son agent de sécurité.

Accusé par les proches de Jovenel Moise qu’il serait l’instigateur des mouvements de violence perpétrés à Jérémie, le sénateur Sorel Jacinthe dit n’a jamais l’intention de cautionner les actes de violence sur les institutions publiques considérées comme étant des « patrimoines » de la ville de Jérémie.

il a réaffirmé sa position de lutter à tout bout de champ pour exiger la démission et l’arrestation de Jovenel Moïse qu’il traite de « voleur de cabrits ».

RICHEMOND Johnson

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More