Violences en Haïti |Gressier toujours ciblé par les gangs armés malgré la présence policière

Violences en Haïti |Gressier toujours ciblé par les gangs armés malgré la présence policière

Malgré les mesures annoncées par la PNH pour rétablir la sécurité à Gressier, les bandits armés continuent de semer la pagaille dans cette commune du département de l’Ouest. Ce lundi 13 mai 2024, les assaillants ont tenté d’incendier des maisons.

Si hier dimanche les autorités policières avaient annoncé que des mesures ont été prises pour rétablir la sécurité à Gressier et traquer les bandits qui ont attaqué le commissariat de la commune, les criminels semblent bien décidés à poursuivre leurs assauts dans cette zone du département de l’Ouest. D’après plusieurs sources, ce lundi, les individus lourdement armés ont tenté une nouvelle attaque dans la commune et ont essayé d’incendier des maisons dont le Village BelHORIZON. Ils ont été repoussés par les agents de l’ordre.

À travers son organe de presse et des relations publiques, l’institution policière avait annoncé, dimanche, que plusieurs unités spécialisées sont à pied d’oeuvre dans la commune. Quarante-huit heures après l’attaque contre le commissariat de police dans la zone, les agents de l’ordre ont réussi à reprendre le contrôle de cette institution cible des bandits et dans des vidéos devenues virales, on peut voir les forces de l’ordre qui nettoient le bâtiment de la PNH qui avaient été vandalisés par les bandits.

Le Commissaire du gouvernement de Miragôane, Jean Ernst Muscadin avait même effectué une visite dans la commune de Gressier dimanche où il s’est entretenu avec les responsables de la police.

Pour l’instant, aucun bilan des attaques perpétrées par les gangs armés dans la commune n’est encore fourni par les autorités locales. Cependant, la population civile, toujours prise par la panique, court les rues ne sachant plus à quel Saint se vouer. Plusieurs personnes ont même déjà quitté la zone et se sont réfugiées dans d’autres communes comme Carrefour, Delmas et autres.

Dans son communiqué, la Police Nationale d’Haïti avait demandé à la population civile de Gressier de garder son calme et a promis de ramener l’ordre dans cette commune attenante à Carrefour.

LIRE AUSSI

PressLakay