Voyages clandestins, un rituel difficile à abandonner par des Haïtiens

Naufrage migrants haïtien

Les États-Unis d’Amérique ont beau essayer de dissuader les intéressés aux voyages clandestins. En dépit des messages de découragement, les haïtiens continuent de prendre la mer dans des embarcations de fortunes en vue d’atteindre la terre promise comme on le surnomme. Les années passent mais les haïtiens persistent. C’est un rituel difficile à abandonner par les haïtiens malgré les déportations.

Naufrage migrants haïtien
voyages clandestins

En 2022, plusieurs milliers d’haïtiens ont été interceptés par les agents de la garde côtière américaine. Si certains des voyageurs arrivent à destination, dans la plupart des cas, les compatriotes ont été arrêtés puis rapatriés en Haïti. Et ceux qui avaient versé plus de mille dollars américains reviennent dans le pays qu’ils avaient laissé pour fuir l’insécurité et le chômage généralisés.

” En 2022, j’avais fait l’expérience de quitter le pays à bord d’une petite embarcation pour Bahamas. Chassé à la Croix-des-Bouquets par les civils armés du gangs des 400 Mawozo, la seule façon de revivre ma vie dans la tranquillité était de quitter le pays. J’avais trouvé cette possibilité de la part d’un ami au Cap Haïtien. J’ai rempli les formalités puis je suis parti. Malheureusement le bateau a été intercepté. Et Nous avons été rapatriés en Haïti”, explique Enock qui a fait l’expérience.

Une fois retourné en Haïti, j’ai tenté une deuxième chance pour les États-Unis. Et c’était pareil. Nous avons été interceptés par la garde-côte américaine. Quelques jours après, on a été rapatrié vers Haïti. Certains étaient sur leur quatrième voyage” a fait remarquer le jeune homme.

Voyages clandestins, un business qui rapporte

Comme toute activité illégale, le business clandestin est une activité rentable aux organisateurs. Et aussi faut-il rappeler qu’ils ne sont pas arrêtés et encore moins poursuivis en Haïti, selon nos informations.

“Le nombre d’argents que vous pouvez gagner d’un voyage varie en fonction du pays visé et la quantité de voyageurs désireux d’y aller. La dernière fois qu’on avait planifié un voyage pour les Providenciales, on avait eu une quinzaine à plus de 800 dollars américains par personne. Tout s’est planifié au Cap Haïtien”, a expliqué une source qui ne voulait pas se faire citer.

Dans les voyages où le bateau a plus de 200 migrants interceptés, les organisateurs s’enrichissent au détriment de ceux qui veulent laisser le pays par tous les moyens.

Donc n’attendons pas que cette activité économique va cesser avec de simples notes sans des mesures drastiques. Et du côté du gouvernement haïtien, non seulement ils n’ont pas l’intention de créer de moyens pour que les haïtiens puissent trouver de quoi faire dans leur pays, ils continuent de penser à leurs intérêts personnels.

Selon les données publiées par le gouvernement américain, malgré la mise en place du programme Humanitarian Parole, plus de mille migrants ont été interceptés sur 18 bateaux, pour seulement 7 jours dans l’année 2023 soit du 20 au 27 janvier 2023. Ce qui laisse comprendre que si rien n’est fait et si cela va dans un tel rythme, à la fin de l’année on aura un nombre alarmant de migrants haïtiens rapatriés. Et les autorités américaines sont clairs: ceux qui arrivent par bateau ne sont pas éligibles au programme parole de Biden.

En tout cas, comme le dit André Gide, un problème connu c’est un problème à moitié résolu. Attendons voir les décisions que vont prendre les autorités haïtiennes pour dissuader les intéressés qui ne cessent de mettre leur vie en péril rien que pour atteindre un endroit plus clément pour vivre.

LIRE AUSSI

PressLakay