Youri Latortue demande à la CS/CCA de ne pas approuver les actes administratifs du gouvernement de Jean M. Lapin

0 1

FB IMG 15659557719288029 - PressLakay - Haïti

Le Président de la commission Éthique et Anti-corruption du sénat, Youri Latortue, a sollicité l’intervention du Président du grand corps, Carl Murat Cantave auprès du Président de la CS/CCA pour lui demander de ne pas valider les nouvelles nominations jugées illégales qui se font au sein de l’administration publique ces derniers temps.

Dans une correspondance en date du mercredi 02 octobre 2019, adressée à Carl Murat Cantave, Youri Latortue a cité les nominations du Conseil d’Administration de la Banque Centrale, du Chef de la Police Nationale, des Ministres et les Directeurs Généraux.

L’élu de l’Artibonite assimile cette vague de nomination à une mise hâtive d’un réseau de contrôle partisan de l’administration publique en intervenant au nom de l’administration intérimaire Moïse-Lapin qui, dit-il, n’a pas de qualité pour agir de la sorte.

<< Le choix de Jean Michel Lapin le 21 mars 2019, comme Premier ministre par intérim, ne saurait lui conférer la légitimité pour servir de Premier ministre jusqu’à aujourd’hui>> , a précisé l’ancien allié de Jovenel Moïse. Évoquant le délai constitutionnel de 30 jours imparti à tout gouvernement intérimaire selon l’article 165 de la constitution.

De plus, explique Youri Latortue, le Premier ministre Jean Michel Lapin, en juillet 2019, a remis sa démission au Président de la république, qui l’a accepté. En même temps, souligne le parlementaire, le Président en date du 22 juillet a présenté un autre candidat au parlement en la personne de Fritz William Michel.

Ainsi, le Président de la commission Éthique et Anti Corruption du sénat, se basant sur ces faits évoqués, dit croire qu’il est primordial de demander à la CS/CCA, responsable du contrôle de conformité des dépenses publiques de n’approuver aucun contrat, aucun bail, aucun accord et autres actes administratifs de ce gouvernement de-facto.

Le parlementaire a conclut en rappelant au Président du sénat que la CS/CCA, face à la violation systématique des lois par Jovenel Moïse et son entourage, doit constituer le dernier rempart.

Francky Belfort
belfort89@yahoo.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More